La disparition progressive et silencieuse des scieries artisanales

  • En France, une scierie artisanale disparait tous les trois jours
  • Cette disparition entraîne une perte de savoir-faire, d’emplois locaux et ne permet plus de valoriser les gros arbres qui sont pourtant ceux qui stockent le plus de carbone
  • Une scierie industrielle scie en un an ce qu’une scierie artisanale scie en un jour (et ne gagne pas moins en salaire !)
  • Les scieries industrielles sont adaptées aux bois résineux de petite taille (les bois scandinaves) et ont besoin de résineux pour tourner mais pourquoi ne s’adaptent-elles pas à la diversité de la forêt française, majoritairement feuillue ?