Des forêts en danger

Avec un marché du bois devenu mondial, la gestion forestière est orientée pour produire des bois standardisés, de faible diamètre, issus d’un nombre très limité d’essences d’arbre à croissance rapide.
Ainsi , la forêt n’est pas gérée différemment qu’un champs agricole : plantation en monoculture, engrais et pesticides, mécanisation lourde et coupe rase précoce.

Cette standardisation de la gestion forestière appauvrit les sols, la forêt et l’expose à un risque sanitaire important face au changement climatique. Les bois font le tour de la planète au détriment de l’environnement, du climat et de l’emploi rural.