Des forêts transformées en champ d’arbres

Cette transformation entraine une modification en profondeur des paysages, de la qualité des rivières, de l’air et des sols.
Beaucoup de repères sont perdus : chemins de randonnées détruits, coins à champignon disparus, lieux de ressourcement chamboulés, ... La société civile a de plus en plus conscience de ce phénomène, l’attachement à la forêt est fort : nous avons besoin d’elle alors qu’elle, elle n’a pas besoin de nous.