Un autre rapport à la forêt

Un autre rapport à la forêt

Forêts en Vie propose :

  • d’assurer la complémentarité entre tous les usagers de la forêt et de restaurer un dialogue entre les professionnel-le-s de la forêt et les habitant-e-s des territoires.
  • une propriété collective, indivisible et non transmissible par l’héritage.
  • un soutien fort au développement de projets alternatifs forestiers.
  • une gestion douce des forêts : par des récoltes de bois moins importantes mais plus régulières, en gardant un couvert végétal permanent ; par le respect du sol et des arbres non coupés lors des interventions ; par le mélange des essences d’arbre et de leurs âges avec maintien de vieux arbres et de bois mort.

Acquérir des forêts pour préserver leur rôle dans les écosystèmes

Acquérir des forêts pour préserver leur rôle dans les écosystèmes

Les services offerts par la forêt aux sociétés humaines sont nombreux :

  • régulation du climat, du cycle de l’eau, de l’érosion des sols ;
  • lutte contre les risques naturels (glissements de terrain, crues torrentielles, avalanches, etc.) ;
  • structuration des paysages.

Acheter des forêts pour les soustraire aux logiques financières et industrielles est un acte fort qui permet de garantir la pérennité de ces bienfaits.

Aujourd’hui Forêts en Vie acquière des forêts pour qu’elles deviennent des biens communs.

Développer des activités en lien avec les territoires

Développer des activités en lien avec les territoires

Les associations en charge des forêts signent, conjointement avec Forêts en Vie, des engagements dans lesquels sont déclinés des points forts d’ancrage dans le territoire :

  • ouverture des forêts aux personnes intéressées par des projets pédagogiques et d’échange,
  • intégration d’une dimension de transmission intergénérationnelle,
  • accueil de chantiers collectifs, de formations,
  • réalisation de sessions d’accueil du public,
  • encouragement à la pluriactivité et aux échanges de savoir-faire.

Ces associations (structures d’intérêt général) ont des activités en adéquation avec les ressources locales.

Améliorer la biodiversité animale et végétale des forêts

Améliorer la biodiversité animale et végétale des forêts

La biodiversité assure de nombreux services dont nous ne pouvons nous passer (pollinisation, mycorhization, lutte contre les ravageurs, qualité des sols, etc.) ainsi qu’une résilience face aux effets du changement climatique.

Une gestion multifonctionnelle de la forêt permet le maintien de ces atouts.

Une filière forêt-bois alliant respect des écosystèmes et travail de qualité

Une filière forêt-bois alliant respect des écosystèmes et travail de qualité

Forêts en Vie confie l’usage de ses forêts à des associations dans un cadre visant une gestion écologique et permettant à l’humain d’y évoluer de façon éthique et solidaire.
Leur gestion des forêts est désintéressée et leurs activités à but non lucratif.
La responsabilité des forêts leur est confiée à travers un bail forestier innovant (d’une durée de 15 ans minimum). Ce bail fixe la mise en œuvre des valeurs de la charte du RAF.

A travers ce bail, Forêts en Vie permet aux acteurs/actrices de la forêt de développer leurs activités sur le long terme et pallie à l’instabilité professionnelle actuelle du milieu forestier.

Conserver 25 % de la surface des forêts en libre évolution

Conserver 25 % de la surface des forêts en libre évolution

La libre évolution c’est laisser toute la place à la forêt pour évoluer librement, à sa façon et à son rythme, sans prélèvement.
Elle permet de préserver la fertilité des sols, de favoriser la résilience des forêts face aux changements climatiques et d’augmenter le stockage du carbone.

Ne jamais perdre de vue que la forêt n’a pas besoin de nous pour vivre...mais que nous nous avons besoin d’elle.